Vous êtes ici : Ressources

Recettes et astuces... Dossier

Astuce du moment : Déchignonner ou comment sauver ses plantes ?

Un chignon racinaire est un amalgame de racines enchevêtrées et qui peuvent tourner dans le même sens ! Il se forme durant une période de stockage en conteneur (ou en pot) plus ou moins longue avant transplantation en pleine terre.
Pour "déchignonner" il faut couper un peu les racines pour aider le système racinaire à redémarrer sur de bons chemins. Faire un bon trou de plantation, apporter du compost mur ou du terreau de plantation au fond du trou. On peut ajouter de la corne broyée.
Le volume de la fosse de plantation est au moins de 2 fois celui de la motte.
Pour les plantes plus petites, griffer la motte permet de limiter le chignon.
Concernant les plantes d’intérieur, il faut les rempoter tous les ans en augmentant le volume du conteneur, préférez la saison froide pour le faire.

Et par ordre alphabétique ...

Ail des ours (pesto) : condiment à la mode il est décliné à toutes les "sauces".
Une recette simple : le pesto. Pour une botte d’ail des ours (feuilles lavées et séchées), ajouter 25 cl d’huile d’olive, 60 pignons de pin ou quelques amandes émondées et 1 cuillère de glace pilée (pour garder la couleur verte) ; mettre le tout au mixeur pour obtenir une purée et conserver au frais.
Utilisé comme condiment, ce pesto, accompagnera de nombreux plats crus ou cuits.

Aliments (conservation)
En cette période de confinement, il est important de bien conserver ses aliments pour éviter de sortir faire ses courses trop fréquemment... mais aussi échapper à l’intoxication alimentaire. Pour vous aider, voici un petit rappel des durées de conservation des produits les plus courants. Lire plus sur le site CLCV

Agrumes (épice)
Avec des zestes d’orange, de clémentine, de citron... préparer une épice originale.
Détailler les zestes sans la partie blanche amère. Faire sécher sur une assiette dans la cuisine (une dizaine de jours). Quand c’est sec, il faut que ça craque entre les doigts, réduire en miettes (dans un mortier ou avec un mixeur électrique). Tamiser et stocker dans un bocal hermétique. Cette épice sera utile dans la pâte des gâteaux, les soupes, les pâtes, le taboulé, ...

Amandes (du lait facile)
Ingrédients : 100 grammes d’amandes trempées dans de l’eau pendant douze heures. Entre 700 ml et 1 litre d’eau (selon la concentration souhaitée).
Mixer les amandes avec un peu d’eau (pas celle de trempage, que l’on jettera), puis ajouter progressivement la quantité restante. Filtrer à l’aide d’un chinois ou d’une étamine, qui laissera moins de particules dans le lait. Conserver au frais l’okara (la partie solide des amandes broyées) dans un pot, et le liquide (lait d’amandes) transvasé dans une bouteille.
L’okara, riche en fibres et protéines, est un précieux ingrédient ! Il remplace le corps gras et les œufs des préparations : compter une cuillère à soupe d’okara et deux d’eau pour un œuf.

Artichaut, l’ami du foie, des reins, du cœur.

Violet de Catane

Riche en antioxydants (feuilles et parties comestibles) c’est un aliment de choix pour lutter contre le vieillissement cellulaire. La cynarine qu’il contient lui donne ses propriétés drainantes des reins et du foie via la stimulation des sécrétions biliaires.
Faire une cure d’artichauts, en ce début de printemps, c’est déjà préparer l’été.
Consommation : Les artichauts nouveaux ou petits peuvent se consommer cru. Pour les plus gros un passage de 15 mn à la vapeur suffit. On dit aussi qu’il faudrait les consommer rapidement pour pro ter de leurs bienfaits nutritionnels antioxydants. D’autres préfèrent attendre quelques jours après le ramassage avant de les consommer pour une meilleure digestion.. Lire plus : l’artichaut et ses bienfaits.

Bicarbonate de soude, l’allié de vos tâches ménagères
Il est une solution efficace et économique pour désinfecter la maison de manière naturelle, mais aussi pour éliminer les mauvaises odeurs et éloigner les insectes.

Pour nettoyer et désinfecter un four : Vaporiser les parois intérieures du four avec un mélange d’eau et de deux cuillerées de bicarbonate de soude. Fermer le four, et laisser agir pendant au moins deux heures. Laver avec un linge humide, un peu d’eau et du savon, et bien sécher le tout.
Pour désinfecter et nettoyer les tuyauteries : il vous suffit de verser deux cuillerées de bicarbonate de soude dans le siphon, puis d’y ajouter 250 ml de vinaigre blanc.
Laissez agir le tout durant toute la nuit. Le lendemain matin, bien rincer à l’eau très chaude.
Pour enlever les odeurs dans le réfrigérateur : mettre trois à six cuillères à soupe de bicarbonate dans une tasse posée sur l’étage du haut, elle neutralise les odeurs. Il faut simplement penser à la remuer régulièrement et à la renouveler tous les mois.
Pour nettoyer tapis et moquette : le bicarbonate de soude agit comme nettoyant. Il suffit de le soupoudrer et de frotter à l’aide d’une brosse, de le laisser agir quelques heures, puis de retirer l’excédent à l’aide de l’aspirateur.

Bouturage (facile)
La procédure est la même pour (presque) toutes les plantes. En premier lieu, choisir et couper au sécateur préalablement désinfecté un morceau de tige sain (de plus ou moins 20 centimètres) et vérifier qu’il est semblable au reste du végétal. Très important, la tige prélevée est une pousse de l’année et n’a pas porté de fleurs. Encore verte dans certains cas, elle commence à brunir et à se lignifier (s’aoûter) la plupart du temps.
Retailler d’un coup sec le bas de la bouture en biais juste au-dessous d’un nœud. Si les feuilles sont petites, retirer toutes celles du bas et ne conserver qu’une paire au sommet. Procède de la même manière avec les arbustes à grandes feuilles mais couper en plus les deux limbes supérieurs d’un tiers pour réduire l’évaporation et éviter un dessèchement rapide du plant.
Piquer sans tarder les boutures dans un pot en terre cuite rempli d’un mélange de terreau fin et de sable. Installées tout contre la paroi, les boutures s’enracinent mieux. Arroser délicatement et couvrir enfin une quinzaine de jours avec un sac plastique transparent (à l’étouffée) maintenu par de petits tuteurs en bois ou une cloche maison bricolée à partir du haut d’un bidon d’eau de 5 litres. Dernier point crucial : disposer le pot au frais, à l’abri du soleil. On peut l’enterrer dans un coin ombragé.
L’enracinement se signale enfin quelques semaines plus tard par l’apparition de nouvelles pousses. Liste des plantes à bouturer.

Le citron (Citrus limonium)
C’est un peu le couteau Suisse de la santé. Riche en vitamine C, antioxydant, il aide à lutter contre les allergies, renforce notre système immunitaire. Lire plus : Bienfaits et vertus

Le citron est un antiseptique naturel : Ses propriétés antiseptiques et anti-infectieuses permettent de guérir de nombreux petits maux : les aphtes, les petits boutons, les écorchures. Il désinfecte les plaies et évite la prolifération des microbes, il accélère aussi la cicatrisation.
Conservation. Le citron peut se congeler. Rappé il viendra parfumer les salades, poissons, etc.
Il peut aussi se conserver dans du sable plusieurs semaines le pédoncule en haut. S’il est confit il sera indispensable dans les tajines.
Limon curd : recette
Pour l’entretien de la maison. On peut nettoyer les surfaces avec de l’eau additionnée d’un jus de citron pour éliminer bactéries et microbes et aussi échapper à certains virus. Il peut aussi lutter efficacement contre le calcaire.

En aussi : pour une haleine fraiche il est possible de se rincer la bouche avec un peu de jus de citron ; l’intérieur d’un citron pressé peut servir à faire briller l’inox, le cuivre ou l’acier ; un coton imbibé de jus de citron élimine acné et nettoie les peaux grasses.
Pâte de citron fermenté. Bon pour la santé et pour parfumer les recettes. C’est un condiment qui stimule le foie et favorise la production de bile. Il est bénéfique pour la digestion avec un ajout de la sarriette ou du romarin. Ingrédients et préparation :
- 1Kg de pulpe de citron bio faites avec l’extracteur
- 1L d’eau non chlorée (tirée quelques heures avant)
- 35 g de sel de mer
- Poivre et optionnel : Piment doux (optionnel), paprika, ail, romarin, sarriette etc..
Préparer une saumure avec le sel et l’eau. Verser la saumure sur la pulpe de citron et avec une cuillère en bois, bien mélanger. Agrémenter de poivre, piments doux et aromates au choix. Mettre dans un bocal de 1L (couvercle avec un caoutchouc) et laisser fermenter à température ambiante 3 à 5 jours en fonction de la température de la pièce. Quand des petites bulles apparaissent, mettre le bocal au frigo pour ralentir la fermentation. Se garde quelques mois au frigo.

Eau oxygénée ( avec arbre à thé)
Pour protéger les animaux de compagnie et désinfecter les zones les plus rebelles de la maison, utiliser un mélange à base d’eau oxygénée et d’huile essentielle d’arbre à thé.
Ingrédients : 750 ml d’eau ; 1/4 de tasse d’eau oxygénée ; 2 cuillerées de jus de citron (20 ml) ; 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé ; une bouteille avec spray.
Préparation : verser les ingrédients dans la bouteille avant de bien l’agiter.
Pulvérisez la solution dans les zones les plus rebelles de la maison, le panier du chat ou la niche du chien.
L’eau oxygénée et l’huile essentielle d’arbre à thé agissent comme d’excellents agents répulsifs contre les puces et les tiques.
C’est donc un mélange idéal pour maintenir vos animaux de compagnie en parfaite santé.
Appliquer le produit et laisser agir pendant une demi-heure. Ensuite, nettoyer avec un chiffon, puis à rincer à l’eau chaude.

Eucalyptus (huile essentielle)
L’huile d’eucalyptus représente une alliée extraordinaire pour désinfecter la maison de manière naturelle.

Préparation : Dans un litre d’eau, ajouter 150 ml d’huile essentielle d’eucalyptus. Remuer, et appliquer ensuite sur les sols et les carrelages.
Ce mélange permettra d’éliminer les germes et les saletés, parfumer le logement d’une odeur très agréable et éloigner les moustiques.

Grenade (fruit) (Punica granatum)
Consommée depuis plus de 4.000 ans par les égyptiens la grenade est un fruit avec beaucoup de propriétés. D’un point de vue nutritionnelle elle est particulièrement riche Vitamines A et B, fer, bêta carotènes, ... Ses jus ont des propriétés : vermifuge, anti-inflammatoire, anti-tumoral, ... Ce fruit gourmand est, symbole de prospérité se retrouve souvent sur les tables des fêtes. Ses grains aigre-doux sont aussi parfaits pour les salades comme cette très savoureuse salade de champignons.
Wikipédia en dit plus sur la grenade (fruit).

Kumquats (en confiture)

Ingrédients : 1 kg de kumquat, 1 kg de sucre ;

Préparation : Rincer les kumquats et faires une incision sur le petit bout. Disposer les fruits dans une grande cocotte et verser de l’eau jusqu’à ce qu’ils soient totalement couverts. Cuire à feu doux et retirer lorsque les agrumes deviennent tendres. Essorer. Ajouter le sucre dans une autre marmite contenant 500 ml d’eau. Laisser bouillir durant 10 min. Incorporer les kumquats dans le sirop et mijoter pendant 10 min. Recouvrir. Après la cuisson, mettre la confiture dans des bocaux.

Lacto fermentation.
Une méthode de conservation facile à réaliser. Elle est simple à réaliser, mais aussi très saine et source de nombreux bienfaits pour la santé. Pratique ancestrale, la lacto-fermentation est adaptée pour tous les types de légumes. Elle vous permettra de stocker au mieux les récoltes du potager ou les légumes que vous n’arrivez pas à consommer, tout en leur donnant une saveur inédite. Tout savoir sur Ni cru, ni cuit.

Lavande (lavandula)
Convoitée par tous les insectes butineurs, son huile essentielle a des propriétés calmante, antispasmodique, antidépressive, cicatrisante, tonicardiaque, ... Il est recommandé de tailler la lavande chaque année en fin d’été pour lui garder un port compact et ses qualités florifères. C’est alors le moment de récupérer les fleurs pour en faire des sachets pour parfumer le linge. C’est aussi un bon anti mite naturel. Pour la réalisation de bouquets secs , il faut cueillir les fleurs lorsqu’elles viennent de s’épanouir et les mettre à sécher tête en bas, dans un endroit sec et ventilé. >Plus.

Marc de café
Ne pas le jeter. Il peut prévenir les bouchons dans les canalisations ! Une cuillère à soupe dans son évier, un peu d’eau chaude pour le faire écouler. Il évitera l’accumulation des graisses.
Il pourra aussi être un allié du compost au jardin.

Melon (tout est bon dans ce fruit d’été)
Rincer les pépins et les mettre à sécher. Les faire rissoler 3 minutes dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, une gousse d’ail et du curry. A consommer sur une soupe, un gaspacho, ou à l’apéro.
Avec la peau : mettre la peau à infuser dans une carafe au frais quelques heures pour transformer cette eau en boisson rafraichissante originale et gratuite.

Mimosa à consommer
Un sirop de fleurs de mimosa. Les ingrédients : 80 cl d’eau de source ou filtrée, 100 g de fleurs de mimosa, 400 g de sucre de canne blanc.
Passer sous l’eau les fleurs de mimosa pour éliminer les poussières et les éventuels hôtes indésirables.
Dans une casserole, porter l’eau à ébullition. Ajoutez les fleurs. Laissez frémir à feu doux cinq minutes. Couvrir et infuser jusqu’à refroidissement complet. Filtrer en pressant les fleurs pour obtenir le maximum de saveur.
Verser l’infusion dans une casserole. Ajouter le sucre. Porter à ébullition et cuire à feu doux quinze minutes en remuant de temps à autre.
Verser dans une bouteille en verre stérilisée et conservez de préférence au frais.
Pour : parfumer une infusion, un thé, une salade de fruits, napper un cake ou un baba. En diabolo avec de l’eau pétillante ou en kir avec du vin blanc ou un crémant.

Mimosa en gelée.
Procéder comme pour le sirop.
Mélanger de l’agar-agar dans le sirop refroidi (la proportion est de 2 g pour 50 cl de liquide). Porter une minute à ébullition en remuant. Versez dans un pot stérilisé et conservez de préférence au frais.
A consommer comme une confiture et/ou en nappage d’une tarte aux pommes ou d’un cheesecake.

Orange Tarocco (version cake)
C’est Emilie a testé cette recette :"avec les supers oranges et la bonne huile d’olive (car il nous en reste encore un peu) nous venons de faire et de déguster, avec les enfants, un excellent cake à l’orange. La recette en video.

Peinture naturelle (à faire soi même).
La peinture suédoise est utilisée depuis des siècles en Scandinavie puis exportée dans toute l’Europe, star des peintures home made, elle fait un retour en force auprès d’artisans et d’amateurs passionnés de construction écologique au moment même où le marché des maisons et cabanes en bois est en plein essor.
À partir de composants 100 % naturels et peu onéreux (farine, eau, pigments, huile de lin, savon noir, sulfate de fer), la peinture suédoise se « cuisine » très facilement à partir d’ustensiles de base (une marmite, un fouet) et s’applique sur divers supports extérieurs (murs, portes et fenêtres, clôtures, abris de jardin en bois, pierre, brique...) et ne nécessite pas de préparation particulièrement laborieuse. D’une durabilité exceptionnelle, elle se renouvelle au bout de cinq ans (jusqu’à dix ans en fonction du climat et de l’exposition). Très polyvalente et non polluante, la peinture suédoise se décline également avec succès sur les surfaces intérieures (cloisons, lambris, meubles...) pour un rendu déco très tendance. Plus de détails et recette.

Pomme de terre : pour lutter contre la rouille.
L’acide oxalique présent dans les pommes de terre aide à éliminer l’accumulation de rouille. Une méthode particulièrement utile pour les petits articles rouillés, comme les couteaux. Il y a deux façons de procéder pour enlever la rouille.
1. Planter le couteau dans la pomme de terre et attendre une journée ou une nuit. Retirer le couteau de la pomme de terre et frottez la rouille.
2. Couper une pomme de terre en deux, enduire l’intérieur d’une bonne couche de bicarbonate de soude et frotter énergiquemement la surface rouillée avec la pomme de terre recouverte de bicarbonate de soude. Essuyer ensuite avec un matériau abrasif, tel que de la paille de fer.

Pucerons noirs
Pour lutter naturellement contre les pucerons noirs au jardin plusieurs solutions "propres" sont disponibles :
Le savon noir. Une cuillère à soupe de savon noir dilué dans un litre d’eau pourra être pulvérisée sur les plantes infestées.
Huiles essentielles. Dans un flacon, mélanger : 5 gouttes d’huile essentielle de Petit Grain Bigarade ; 5 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée ; 10 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat ; 20 gouttes d’huile alimentaire (colza, tournesol, olive,...).
Diluer le mélange dans 1L d’eau, et ajouter 1 à 2 gouttes de savon noir liquide ou de liquide vaisselle. Agiter fortement puis pulvériser la solution sur les plantes à traiter.

Rhubarbe (réduire son acidité)
Les tiges jeunes sont moins acides. Plus on attend pour la récolte plus la rhubarbe sera acide. Les morceaux plongés dans un bain d’eau froide additionnée d’une cuillerée à café de bicarbonate de soude, une bonne trentaine de minutes vont perdre leur acidité.

Salade vitamines d’hiver.

Nous avons la chance d’avoir des fruits qui nous arrivent directement des producteurs et qui, dans de bonnes conditions se conservent un mois. Nous pouvons en profiter pour préparer des salades vitamines pour l’hiver avec quelques variantes.
Ingrédients : un pomelo, un avocat, quelques feuilles vertes qui survivent au jardin (feuilles tendres du cœur), huile d’olive, sel poivre, filet de citron.
Procéder : Peler à cru les tranches du pomelo et couper en deux ou trois morceaux, avec une cuillère faire des petits morceaux de chair d’avocat, hacher les feuilles vertes du jardin (roquette, céleri perpétuel, chou kale, betterave, ...), deux cs d’huile d’olive, du sel du poivre et un filet de citron.
Le pomelo peut être remplacé par deux oranges Moro et on peut rajouter du radis noir tranché fin ou de fines lamelles de cédrat.
Voir aussi les recettes avec l’orange Tarocco sur le site de France Inter.

Sureau (sambucus nigra)
A manger : les fleurs de sureau (la vanille du pauvre) se consomment en beignets et/ou peuvent se consommer en infusion après séchage. Les baies font une excellente confiture. Plus sur le sureau.
Au jardin naturel : en purin, il est très utile au jardinier face aux insectes, maladies, mais également contre les rongeurs comme les mulots ou les taupes. Voir la fiche : Purins, infusions ...
Et aussi le sirop de fleurs de sureau.

Tomates
Comment les planter ? Avec le dérèglement climatique, pour faciliter la reprise des plants et ralentir les corvées d’arrosages il est possible de procéder comme suit :
- faire un trou de plantation de 15x15 cm et 20 cm de profondeur,
- verser la valeur d’un 1/2 arrosoir au fond du trou,
- après infiltration totale déposer une bonne poignée d’amendement (lombricompost, fumier bien décomposé, ...), un peu de terre et poser le plan.
- remettre de la terre tout autour du jeune plant et jusqu’aux premières feuilles.
- bien tasser la terre pour quelle adhère aux racines et arroser légèrement.
- dès que les plants grandissent bien pailler (tonte, paille, BRF, foin, ...) 10 à 15 cm est idéal.
Comme le fond du trou est humide les racines vont descendre dans la zone. Un arrosage tous les quinze jours sera suffisant par la suite (mais assez copieux pour que l’eau descende aux racines. On peut aussi tester de ne pas arroser.

Vin qui tâche. (comment les enlever ?)
Pas de panique. Il existe de nombreuses techniques et astuces pour nettoyer une tâche de vin. Beaucoup de solutions.

Vinaigre :

  • Avec de l’eau oxygénée : pour désinfecter. C’est l’un des désinfectants les plus puissants que nous pouvons fabriquer à la maison. Ce produit est idéal pour le nettoyage quotidien de la cuisine. Il peut aussi être utilisé pour faire la vaisselle, en ajoutant un peu de bicarbonate de soude. Idéal pour désinfecter votre maison. Il est tellement efficace qu’il peut éliminer les bactéries et la grande majorité des germes pathogènes.
    Préparation :
    Dans une bouteille avec spray, versez tout d’abord 500 ml de vinaigre blanc, 400 ml d’eau et 50 ml d’eau oxygénée.
    Agiter bien le tout, et pulvériser ensuite la solution sur les endroits à nettoyer.
    Pour nettoyer des plans de travail, la première chose à faire est de pulvériser un peu d’eau oxygénée sur la surface, puis de laisser agir. Ensuite, il faut ajouter un peu de vinaigre, tout en frottant avec un linge propre.
  • Avec du citron : pour désinfecter (bis). Le citron et le vinaigre sont deux puissants désinfectants, pour nettoyer la maison et notamment de la salle de bains. Ingrédients : 1 litre d’eau&nbsp ; 1/4 de litre de vinaigre blanc ; le jus d’un citron ; une bouteille avec spray.
    Préparation : introduire les ingrédients dans la bouteille et bien l’agiter. Humidifier un chiffon pour nettoyer les surfaces à désinfecter. Pour nettoyer les toilettes, il faut utiliser de l’eau très chaude, et laisser agir la combinaison toute une nuit.