Vous êtes ici : Accueil

Manger bio et local ...

La crise sanitaire du printemps 2020 a mis en évidence une préoccupation majeure des familles : l’alimentation.

Si les grandes surfaces de distribution sont sorties gagnantes de cette épreuve (qui a privé les petits producteurs de leurs circuits de distribution naturels) c’est la qualité qui a fait défaut : fruits pas mûrs et sans saveur, prix des légumes à la hausse, etc.

Et les circuits "bio" n’ont pas échappé aux conséquences de la crise sanitaire avec des prix augmentés et une offre restreinte.

Manger bio pas cher ? Quelques règles à respecter : manger des produits de saison, acheter sur les marchès ou directement aux producteurs, préférer le vrac à l’emballé, dans les grandes surface privilégier le bio d’origine de circuits courts (Alliances locales), ... ; Manger bio pas cher

La pandémie a mis à mal un système de production/distribution/consommation qui se souciait seulement de "faire de l’argent" toujours plus d’argent.

Le résultat est dramatique. Surplus (450 000 tonnes de pommes de terre en surplus en France - Le Parisien), qui pourrait signifier baisse des prix mais pas du tout. Les légumes et les fruits de ce début d’été sont au plus haut.

Conséquence dramatique. Le nombre de personnes au bord de la famine, dans le Monde, pourrait doubler, de 135 millions en 2019 à 265 millions d’ici la fin de l’année 2020, a prévenu l’ONU dans un rapport publié fin avril. Lire plus.

L’agriculture bio a le vent en poupe. Manger bio favorise une agriculture durable, et aide à prendre soin de sa santé puisque le cahier des charges imposé aux producteurs doit permettre aux consommateurs d’ingérer moins de pesticides, engrais et autres produits chimiques agricoles, d’antibiotiques donnés aux animaux...

Manger bio et local, c’est l’idéal !

> 5 aliments à manger bio en priorité

>> Le site web de l’opération
PDF - 601.9 ko
Le flyer de l’opération