Vous êtes ici : Agir

Transition écologique et citoyenne (dossier)

Passer à l’action (simplement). Urgence écologique, crise du coronavirus, citoyenneté… Il est temps vous donne la parole et permet à chacun de s’exprimer et de se positionner face aux gigantesques défis à venir.
Les résultats sont accessibles en temps réel, actualisés toutes les heures et permettent à chacun de se situer par rapport à la masse des répondants.
Cinq thématiques sont abordées : le regard sur le passé et l’héritage ; la vision du monde tel qu’il est aujourd’hui ; quels chemins vers quelles transitions ; la projection dans un monde futur ; les comportements actuels versus les valeurs.
Video : On est prêt.

Convention citoyenne : Cyril Dion : "Si on n’anticipe pas la crise écologique, nous serons confrontés à des chocs violents. Il est l’un des « garants » de la Convention citoyenne pour le climat et rapporte les interrogations des 150 participants à la Convention : "Alors qu’il y a une crise sanitaire extrêmement grave qui va affecter l’économie, alors que le gouvernement est en train de préparer un plan de relance et que, si l’on se réfère au passé, celui-ci a toutes les chances de laisser de côté la question climatique et écologique, il leur a semblé indispensable d’alimenter sa réflexion. « Lesquelles de nos propositions sont bonnes pour le climat, créatrices d’emplois et ayant un impact bénéfique sur la santé ?"

Ecocide planétaire : comment en est-on arrivé là et que faire pour s’en sortir ? Plus sur MrMondialisation.

D’après Sébastien Bohler, le combat « entre le cortex et le striatum explique que nous n’arrivions pas à nous projeter à long terme pour limiter le réchauffement climatique et que nous préférons consommer là, tout de suite, maintenant. » Voir la video.

L’année 2020 commence mal : urgence !

"... Les feux d’Amazonie et d’Australie ? trop lointains. Les inondations et les tempêtes ? Pas encore assez spectaculaires. Les crises financières ? Rattrapées in extremis. Les mouvements sociaux massifs ? Pas assez organisés pour renverser les gouvernements. La mort du vivant ? trop lente à l’échelle des vies humaines. Il fallait quelque chose qui aille plus loin qu’un émoi médiatique éphémère ou le blocage temporaire d’un pays. Qui nous tétanise. Quelle trouvaille ! Un ouragan microscopique qui déferle sur nous. Qui paralyse d’un coup tout ce qu’on croyait voué à poursuivre sa cadence inexorable. Un fautif sans visage, qui révèle toutes les failles de ce monde que nous avons créé." Extrait : Lettre à la crise (sanitaire) : Covid 19, l’ultime leçon ? Sarah Roubato

Et aussi ce qui précipite l’effondrement : Le projet BRI, les nouvelles routes de la soie, Belt and Road Initiative, véritables artères de la mondialisation, pour faciliter et développer le commerce mondial. Afin d’assurer son hégémonie commerciale et fluidifier les échanges de marchandises à l’échelle internationale, la Chine multiplie les acquisitions et les chantiers maritimes et terrestres pharaoniques, au mépris des conséquences désastreuses pour l’environnement qu’ils induisent. Lire plus.

Transition écologique

« L’état de l’environnement en France », établi tous les quatre ans, vient d’être publié par le ministère de la Transition écologique. Le bilan est très mauvais : tant pour les émissions de gaz à effet de serre que pour l’artificialisation des sols ou la biodiversité, la France détruit lourdement l’environnement.
Publié le 24 octobre 2019 : Rapport 2019 « L’environnement en France ».

Transition mode d’emploi : créer un groupe sur son territoire. Les conseils de Grégory Derville à écouter sur La Terre au Carré.

En terme de consommation : En France 56 % de ses émissions de gaz à effet de serre de 2017 provenaient de l’importation de biens et de services. « On n’a pas suffisamment conscience de l’empreinte de cette consommation. Pour fabriquer un téléphone portable de 120 grammes, il faut mobiliser 70 kilos de matières, dont 70 matériaux différents. Une voiture neuve pèse sept fois son poids en matériaux nécessaires à sa construction ! En 2016, l’empreinte matière de la France s’établissait ainsi à 846 millions de tonnes. »

Le Pacte pour la Transition vise à proposer 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Ces mesures ont été rédigées par une cinquantaine d’organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert·es. Les citoyen.e.s pourront ensuite suivre et accompagner les municipalités dans la mise en œuvre des engagements pris. Lire plus sur la page : Pacte pour la transition.

Au niveau local : rencontres et actions !

L’existence d’un groupe local (Gap 05000) "Pacte pour la Transition" : S’engager > s’inscrire au groupe local
Et sur facebook > ICI

Le Pacte pour la Transition est un outil visant à favoriser et organiser la participation citoyenne pour permettre le changement dans toutes les communes, en encourageant un dialogue entre citoyen.ne.s et élu.e.s dans le cadre des campagnes pour les Municipales de 2020.

La Fête des Possibles 2019 a pour objectif de rendre visibles toutes les initiatives citoyennes qui construisent une société plus durable, plus humaine et plus solidaire, et d’inviter les citoyennes et citoyens à agir, en allant à la découverte des initiatives près de chez eux. Lire plus sur la page : Fête des possibles.

Un groupe de développement écologique se crée aussi à l’initiative de l’association Idées de Demain. Toutes les infos sur les thématiques
et dates de réunions sont sur cette page.

Conseil de lecture : Réussir la transition écologique, Grégory Derville, voir plus.