Vous êtes ici : Agir

COVID-19 : solidarité et discipline

Un geste de solidarité : "Je pense à toi"

Des personnes âgées sont seules, dans leur maison, dans un EHPAD.

Nos enfants, petits enfants, sont confinés à la maison...

Dans un geste de solidarité, R.E.S.P.E.C.T.S. propose à ces enfants, petits et grands, de faire un dessin, d’écrire un poème, pour les personnes âgées privées de visites.
Pour faire parvenir le dessin, ou le poème, vous pouvez le scanner ou le photographier pour l’envoyer :
- pour GAP à : info@respects.fr
- pour Toulouse à : occitanie@respects.fr

JPEG - 37.4 ko

Pour respecter les conditions du confinement, les dessins, les poèmes seront transmis aux personnes âgées, aux EHPAD partenaires par mail. A vos crayons, à vos stylos !

N’oubliez pas de signer votre dessin (Prénom suivi de "Je pense à toi") cela fera plaisir aux résidents.

Tous les dessins et les poèmes feront l’objet d’un recueil qui sera disponible sur le site web de l’association. Merci de votre solidarité.

Prenez soin de vous, prenez soin de nous !

Les mesures de confinement ont été durcies et prennent effet ce mardi 17 mars à 12 heures. Malgré les consignes gouvernementales, nous aurons envie et nous aurons la nécessité de se déplacer.

JPEG - 38.8 ko

Dans tous les cas il est impératif, par éthique et civisme, de respecter les consignes ci-dessous pour ralentir la propagation du virus et éviter les phénomènes de saturation des services de santé :

  • Ne pas sortir de chez soi, dans la mesure du possible (il n’y a pas de risque de pénurie alimentaire, mais un risque avéré de contamination en espace confiné ; Evitez d’aller faire vos courses pour faire des stocks ou de voyager d’une ville à l’autre pour rejoindre vos proches : la propagation du virus n’en serait qu’accélérée)
  •  Limiter au maximum les appels au 15, 18, les consultations aux urgences... Seules les situations de détresse vitale doivent monopoliser le corps médical
  •  Limiter au maximum les contacts interpersonnels, particulièrement dans les espaces clos mais aussi à l’extérieur. Les familles doivent s’isoler au maximum, les seules activités doivent être essentielles, au domicile ou en extérieur sans rapprochement avec d’autres individus

Plus de règles d’hygiène sur Sciences et Avenir.

Discipline et solidarité

Une fois ces mesures respectées, n’oubliez pas de prendre soin des plus fragiles, en vous entraidant (entre voisins, mais également lorsque c’est possible en soutenant les associations et initiatives venant en aide aux plus précaires).

Plus nous resterons lucides, moins la crise sera grave, et plus vite nous pourrons nous retrouver. Plus nous serons disciplinés, et plus nous sauverons de vies. Et dans quelques semaines, nous pourrons nous réjouir d’avoir réussi, collectivement et en gardant la tête froide, à endiguer l’épidémie. (Extrait d’un message du Pacte pour la transition).

Des gestes simples !

JPEG - 88.7 ko

A l’heure actuelle, quelles perspectives ? 

Il s’agit désormais de préparer l’après-crise avec des politiques qui “arrêtent la parlotte” et donnent l’exemple pour que chacun ait un comportement individuel plus responsable. “Ça ne sert à rien de faire la morale”, insiste Serge Morand qui espère que le confinement ne durera pas trop longtemps au risque “d’avoir de lourdes conséquences psychologiques, surtout chez les enfants et encore plus sur les adolescents, en pleine construction”. “On ne sait pas encore mondialement ce qui va se passer… Nous allons en avoir encore pour au moins un mois de crise, estime le scientifique, rappelant toutefois qu’un vaccin contre le Covid-19 devrait bientôt arriver. L’avantage avec les Coronavirus, c’est que leurs génomes n’évoluent pas trop rapidement et sont assez prévisibles.” Lire l’article de Raphaëlle de Tappie.

>> Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19