Vous êtes ici : Accueil

Bonnes fêtes.

Les fêtes de fin d’année en mode "crise sanitaire".

L’année se termine. Elle laissera un pâle souvenir derrière elle.
En temps ordinaires cette période de vacances ouvre de grands mouvements de population, vers les familles, les pistes de ski, l’étranger, ... C’est un moment d’insouciance et de plaisirs.

2020 bizarre.

Oublier les péripéties de 2020. Et ne pas imaginer ce qui peut nous arriver début 2021.
Deux conditions requises, en cette fin d’année, pour aborder les fêtes.
Le goût amer de cette période, d’ordinaire joyeuse, ne doit pas nous détourner de tous les petits gestes d’amitié pour nos proches, de tendresse pour la famille, car nous avons plus que jamais besoin de ces moments de solidarité pour nous réconforter.

La fête malgré tout.
La difficulté tient au fait que nous sommes confrontés à une contradiction : Il faut que nous réussissions à faire la fête, nous en avons tous besoin, adultes comme enfants. Or celle-ci est placée sous le signe de la limite : limitation des convives, de la spontanéité : on ne pourra ni s’embrasser, ni même s’approcher. Alors que le principe de la fête, est de pouvoir "se lâcher" (s’autoriser une rupture avec les limites habituelles).

La prudence recommandée pour se protéger, nous et les autres, est primordiale pour ne pas priver, à l’avenir, de ces petits moments de bonheur encore plus de personnes.
Il faut investir tout ce que le Covid ne peut pas limiter : le plaisir d’être ensemble, et celui de ces témoignages de tendresse que sont les cadeaux, petits ou grands, que l’on peut se faire.
Bonnes fêtes !